La Journée de la Femme c’est con.

« Femme, femme, j’te dédis ces mots. A toi rien qu’à toi. T’es comme un soleil qui brille dans mes nuits »

Jean-Luc Lahaye

Ok je plaide coupable pour ce titre racoleur mais demain, 8 mars 2015, c’est la « Journée de la Femme » et je dois vous avouer que je m’en bats l’oeil avec une patte d’ours. J’ai beau adorer les Spice Girls et Simone de Beauvoir (choisi ta référence) mais le « girl power » ça me gonfle et je n’ai pas peur de le dire. J’ai envie d’infliger l’écoute prolongée du dernier album de Chimène Badi à tous ceux qui pensent qu’en tant que meuf tu dois OBLIGATOIREMENT te battre pour exister et que cela passe par un jour dédié aux femmes. De toute façon, je suis mauvaise pour défendre des idées. Je l’ai bien vu lors de ma campagne en 6ème pour être délégué de classe, mon idée de cahier de correspondance entre profs et élèves avait été battu par Jennifer Deschamps qui voulait instaurer un rab de frites illimité à la cantoche. Allez comprendre !

Cette « Journée de la Femme » me fait penser à une jour de « vente-flash » chez Auchan avec promo sur le féminisme niveau bac à sable. Tout le monde se met à te rappeler que tu es une femme même ton voisin du 5ème qui ne t’a jamais adressé la parole mais qui en ce sacro-saint dimanche te tient la porte de l’ascenseur en te faisant remarquer « Bah oui c’est la « Journée de la femme ». Et ma main dans ta gueule ? Ca passe pour la « Journée de la Femme » ?

Perso, je me sens bien dans mes escarpins.

Oui je suis bien contente de me faire inviter au resto par un mec quand l’addition finale est équivalente au PIB du Burundi.

Oui je prends un plaisir fou à repasser les chemises de mon mec.

Oui j’aime me dire qu’on a un forfait « pécho à volonté » grâce à un joli sourire.

Oui je voudrais qu’on continue à m’appeler « mademoiselle » toute ma vie et finir par ressembler à Amanda Lear.

Non ça ne me dérange pas d’aller me faire épiler le frifri par NOUS nous n’avons pas de poils sur le visage (enfin normalement).

Oui j’aime les mecs et la testostérone dans sa généralité surtout quand ils se rapprochent de la quarantaine. Alors arrêtez de nous casser les trompes avec votre « Journée de la femme » et rendez-nous nos mecs.

Journée de la Femme

Publicités